19 février 2017 : les carrières de Saint-Restitut

Carrières de Saint-Restitut

C’était la rentrée, au Tambourinaïre. Et pour cette première sortie de l’année, un joli programme : les carrières souterraines de Saint-Restitut et le Val des Nymphes, à La Garde-Adhémar, deux sites emblématiques des collines du Tricastin. Le soleil aidant, on était nombreux à s’être donnés rendez-vous pour cette sortie, comme s’il y avait un petit manque de balades dans l’air.

Les carrières Saint-Juste, à Saint Restitut, sont un endroit insolite, mystérieux. Déjà exploitées par les Romains, elles sont tombées en désuétude au milieu du 20e siècle, plombées par la concurrence du béton. Dommage, le matériau est beau : une pierre de calcaire clair qui a été très utilisée dans la région.

Le lieu industriel, en soi, est impressionnant, avec son atmosphère à la fois romantique et tragique. C’est surtout le cas de la partie souterraine, joliment illuminée par de multiples ouvertures donnant sur la forêt. Mais quelques photos vous en diront plus.

Pour le pique-nique, rien de tel que le Val des Nymphes, un site tout aussi romantique mais moins tragique. Découverte pour les uns, retour pour les autres, le lieu ne laisse personne indifférent tant il est chargé d’histoire et, ici aussi, de mystère.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.