A la recherche des Gaulois et des Romains…

Les murs de Villeperdrix
Les murs de Villeperdrix

Les samedi 2 et dimanche 3 juillet 2016, les associations Les Pilles, Histoire et Patrimoine et Le Tambourinaïre nous invitaient à découvrir quelques sites gallo-romains témoins de notre histoire.

Le programme du samedi était dédié à la basse vallée de l’Eygues, avec une promenade sur la voie de Saint-Maurice à Olagnons, où nous avons pu observer oppidum et vestiges de villas et voies romaines. Ce fut aussi l’occasion de visiter deux musées municipaux : celui de Saint-Maurice-sur-Eygues et celui du Pègue.

Changement de cap le dimanche et direction Les Pilles. Le matin, nous avons parcouru le sentier des Perdigons, à Châteauneuf-de-Bordette, où nous avons découvert de remarquables murs de pierres sèches délimitant des terrasses. Face à des ouvrages de telle ampleur, l’hypothèse a été émise qu’il pourrait s’agir d’ouvrages défensifs surplombant la vallée et non simplement des terrasses agricoles.

Le pique-nique a été pris de retour aux Pilles, sur l’aire des Grands Chênes, le long de l’Eygues. A peine était-il terminé que nous avons pu assister à un phénomène rare à observer : la mue d’une cigale. L’opération nous a occupé pendant une petite heure.

Enigmatiques murs de pierres

L’après-midi, nous nous sommes rendus à Villeperdrix, pour y observer d’énigmatiques murs de pierres couvrant une ample surface en flanc de colline. Les hypothèses ont fusé là aussi, en attendant que des spécialistes viennent étudier le site… Sur le site du pont romain proche, on s’est aussi interrogé sur la réalité ou non d’une voie romaine parcourant les gorges de l’Eygues. Beaucoup d’inconnues, donc, au terme de la journée…

La sortie s’est terminée, de retour aux Pilles, autour d’un repas « gaulois » (mais avec des tomates tout de même…) arrosé à la cervoise. Il avait été préparé par les membres de l’association Les Pilles, histoire et patrimoine, qui en ont profité pour nous raconter des histoires de leur village, notamment sur les aléas de l’élargissement de la route et la destruction de l’ancienne église au 19e siècle.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s